He 115B-2 du Küstenfliegergruppen 406, Norvége.

Heinkel He 115


Contrairement aux alliés, les Allemands n'accordèrent jamais une grande importance aux avions torpilleurs, le He 115 fut un des rares appareils à avoir été conçu pour cet emploi. Malgré sa robustesse et sa maniabilité, son armement défensif limité le rendait trop vulnérable face à un chasseur. La Kriegsmarine l'employa donc pour le mouillage de mines et la reconnaissance maritime, et ce, jusqu'en 1944.
He 115B opérant à partir de la Norvège.
Ces hydravions triplaces à flotteurs effectuèrent dès le début de la guerre des missions de mouillage de mines, et en 1942, basés en Norvège, ils furent engagés contre les convois maritimes ravitaillant l'URSS. En juillet, ils coulèrent 23 des 36 navires du convoi PQ17.

Une seule victoire fut remportée sur un He 115 par un pilote français, c'est l'adjudant Choron qui l'obtint au cours de la bataille d'Angleterre.
Armement : deux mitrailleuses MG 15 de 7,9 mm. Il emportait un chargement de 1250 kg de bombes, une torpille, des mines magnétiques ou acoustiques, ou encore des caméras de reconnaissance.
Moteurs : deux BMW 321K de 9 cylindres en étoile refroidis par air d'une puissance de 960 ch.
Vitesse maximale : 355 km/h à 3400 m.
Année : 1939
Production : 300
Origine : Allemagne
Envergure : 22,20 m
Longueur : 17,30 m
Poids : 5300/10400 kg
Plafond : 5500 m
Autonomie : 3350 km

Page modifiée le
Webmaster :
frenchaces © 1998-2006